Ce site web utilise des cookies à des fins de statistiques. Votre navigateur peut être paramétré pour accepter, refuser les cookies au cas par cas ou bien les refuser systématiquement.

­

L'Agenda 21


Agenda est un mot anglais signifiant programme. Pourquoi 21 ? Parce que 21ème siècle !

Un Agenda 21 local est un carnet de route, un projet concerté de développement orienté vers le long terme.

C'est une démarche qui permet à toute collectivité locale de se fixer des objectifs de développement durable et de les réaliser. Un Agenda 21 local implique un processus de concertation avec l'ensemble des acteurs locaux et aboutit à la mise en place d'un programme d'actions, soutenu par une structure pluri-acteurs de mise en œuvre et d'évaluation.

L'Agenda 21 poursuit cinq finalités :

  • lutte contre le changement climatique et protection de l'atmosphère
  • préservation de la biodiversité, protection des milieux et des ressources
  • épanouissement de tous les êtres humains
  • cohésion sociale et solidarité entre territoires et entre générations
  • dynamiques de développement suivant des modes de production et de consommation responsables

 

L'Agenda 21 de Montaignac-Saint-Hippolyte


Montaignac-Saint-Hippolyte fait partie des 1017 collectivités, et des 708 communes, qui ont

aujourd'hui mis en place un agenda 21 en France.

Notre Agenda 21 a été reconnu « Agenda 21 Local France » pour la première fois en 2010, et en 2013 il obtient le prolongement de 2 ans, de la reconnaissance ministérielle.

De plus, notre commune fait partie des 150 villages labellisés « notre village terre d'avenir », et nous avons aujourd'hui deux hirondelles, décernées par les membres du jury du Comité National de Labellisation et d'Evaluation. Ce label met en valeur les efforts de la commune en faveur du développement durable au niveau de la protection de l'environnement, de l'amélioration de la qualité de vie de la commune, sans oublier l'importance du développement économique du territoire.


[189 pages]

Nous sommes actuellement engagés

pour un deuxième programme de l'agenda 21 d'une durée de 3 ans (2014-2017). Un comité de pilotage a été mis en place il est composé de 22 personnes, 9 élus et 13 habitants. 3 commissions ont été créées : économie, sociale et environnement.

Le conseil municipal a validé 46 actions, proposées par le comité de pilotage, réparties en 4 axes :

  • épanouissement de tous
  • bien-être des habitants
  • aménagements et développement de la commune
  • transversalité avec les différentes échelles territoriales

[2 pages]

Charte « Objectifs : zéro pesticide dans nos villes et villages »


Contexte
La quantité de produits phytosanitaires utilisée en zone non-agricole (espaces verts, parcs et jardins, jardins amateurs, collectivités,…) est faible, mais l'impact sur l'environnement est fort. En effet les applications se faisant sur des surfaces imperméables, le ruissellement des pesticides est une source importante de pollution des cours d'eau.

Législation
La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte interdit au 1er janvier 2017 l'utilisation des produits phytosanitaires par l'Etat, les collectivités locales et les établissements publics sur les voiries, dans les espaces verts, forêts et promenades ouverts au public. Pour les particuliers, l'interdiction d'utiliser des produits phytosanitaires prendra effet à partir de 2019.

Les risques sur la santé
Les produits phytosanitaires sont très nocifs pour notre santé, ils peuvent engendrer des troubles du développement chez les fœtus exposés in utero, des troubles neurologiques, des troubles de la reproduction, des cancers…

Les actions de votre commune
logo charte zero pesticideMontaignac-Saint-Hippolyte a signé la charte « objectif : zéro pesticide dans nos villes et villages », en partenariat avec la Fredon, Limousin Nature Environnement et le CPIE. Cette charte a pour objectifs de protéger l'environnement, de promouvoir des méthodes alternatives, et d'aller vers une réduction, voire une suppression de l'usage des pesticides.
Les agents communaux ont déjà suivi deux formations :
-    La première sur l'utilisation des pesticides conformément à la législation Certiphyto « Applicateur en collectivités territoriales » et « Applicateur opérationnel en collectivités territoriales ».
-    Et la deuxième sur « les pratiques alternatives aux traitements phytosanitaires chimiques ».
Ils ont également participé à une journée de sensibilisation à Ayen, dont le thème était : « Embellir ma commune tout en la préservant ».
Depuis maintenant un an, les agents communaux entretiennent les espaces publics sans l'usage de pesticides.

Alternatives aux pesticides

Techniques préventives
Des solutions qui empêchent la pousse des herbes spontanées :
-    Fleurissement, au pied des murs avec des plantes vivaces : empêche la poussée des herbes spontanées et les rend moins visibles.
-    Paillage avec broyats de branches, feuilles, déchets de tonte : évite la levée des herbes indésirables dans vos parterres de fleurs et votre jardin.
-    Plantes couvre sol, en occultant la lumière elles empêchent la germination des graines des plantes spontanées présentes dans le sol.

Techniques curatives
Des solutions qui permettent de se débarrasser des herbes et de repousser les insectes :
Désherbant naturel :
desherbant naturelVerser directement l'eau de cuisson des pâtes, riz ou pommes de terres, encore bouillante sur les plantes que vous souhaitez éliminer. Sinon garder la pour l'utiliser plus tard en pulvérisation sur les plantes. Avec l'amidon qu'elle contient, ses propriétés herbicides sont accrues.

Asperger les parties aériennes de la plante à éliminer avec un mélange de vinaigre blanc et d'eau en proportions égales, c'est un désherbant naturel très efficace, en quelques jours les herbes seront exterminées, même les plus résistantes à l'arrachage.

Pulvériser un mélange d'huile essentielle de citron et de basilic avec de l'eau et une légère quantité de savon liquide pour une bonne imprégnation du produit, c'est une méthode très efficace pour désherber son jardin.

Insecticide naturel :
ailL'ail fait fuir insectes, pucerons, puces et limaces : faire bouillir 2 à 3 gousses d'ail hachées dans un litre d'eau. Laisser infuser pendant 12 heures, puis filtrer. Verser dans un vaporisateur et pulvériser trois fois, à trois jours d'intervalle.

La rhubarbe puissant répulsif contre les limaces, les piérides du chou, les chenilles, les pucerons : mélanger 1 kilo de limbes de rhubarbe dans 8 à 10 litres d'eau. Laisser macérer à l'ombre pendant au moins 24 heures. Filtrer et pulvériser 1 fois par jour pendant 3 jours.

flaconsLa lavande et la menthe repoussent les fourmis : dans un vaporisateur, mélanger 5 gouttes d'huile essentielle de lavande, 10 gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée et un quart de litre d'alcool à 40°C. Pulvériser ensuite plusieurs fois par jour, là où passent les fourmis.

Le marc de café chasse les escargots et limaces, et éloigne les insectes : saupoudrer au pied des plantes pour créer une barrière physique répulsive. A renouveler après les fortes pluies.

L'odeur du fenouil, de la sauge, du thym et de la ciboulette, fait fuir escargots et limaces : placer ces plantes répulsives un peu partout dans votre jardin.

Techniques acceptatives
Réussir à se passer de produits phytosanitaires c'est aussi savoir accepter les plantes spontanées dans votre jardin et dans les espaces communaux, ne plus les voir comme des « mauvaises herbes », mais comme des plantes spontanées et locales, qui sont adaptées au milieu.
Un brin d'herbe n'a rien d'une saleté.
Que préférez-vous : voir des plantes sur les trottoirs, ou voir votre santé mise en péril par la présence des produits phytosanitaires dans votre environnement ?

 

-Fauchage raisonné


fauchage raisonneDepuis plusieurs années la commune de Montaignac-Saint-Hippolyte réalise la technique du fauchage raisonné pour entretenir le bord des routes, celle-ci s'inscrit dans une démarche de développement durable.

Le fauchage raisonné consiste à faire une passe de sécurité au printemps uniquement sur le premier mètre de l'accotement, et une passe supplémentaire en été si cela est nécessaire. Une coupe plus large est en revanche maintenue au niveau des carrefours et des virages dangereux, et autour des panneaux de signalisation, afin de maintenir une bonne visibilité pour les usagers.
Ensuite, à l'automne une coupe généralisée est réalisée, avec le fauchage et le dégagement de la totalité de l'emprise des accotements, fossé, et talus.

Ainsi, tout en assurant la sécurité des usagers, cette technique permet également de préserver l'environnement. Les talus et les fossés des routes étant riches de vie, tant au niveau de la flore que de la faune, l'objectif est de conserver et de favoriser le rôle de refuge et de corridors biologiques des bords de route, en laissant les fossés et talus enherbés pendant la saison estivale.

Installation d'un composteur et d'un récupérateur d'eau à l'école


Dans le but de réduire nos déchets, un composteur a été installé à l'école. Ainsi les déchets verts du jardin et de la cantine seront désormais recyclés, et le compost obtenu sera utilisé pour amender le jardin de l'école et les espaces verts communaux.composteur

Jardinage à l'école


jardinier01Mme Patricia Millaud, institutrice de maternelle, a mis en place des petits ateliers jardinage à la maternelle, avec Laura Echaubard, ambassadrice de la préservation de l'environnement et des gestes écocitoyens, à la mairie de Montaignac-Saint-Hippolyte.
Lors de ces séances qui ont lieu une fois par semaine, les enfants apprennent à réaliser des semis de fleurs et de légumes en pots, à créer un potager avec le semis et la plantation dans le jardin de l'école, à entretenir leur parcelle. Ils découvrent la croissance des plantes, ils apprennent à reconnaître certaines plantes grâce à la vue, l'odorat, et le toucher. Les enfants apprennent également à utiliser correctement les outils du jardinier et à les nommer.
Ils ont également été aux jardins de Colette à Varetz, afin de participer à une activité pédagogique « les jardiniers malins ! » qui était composée d'un atelier « chasse aux matières », et de deux ateliers « récup' au jardin » (déco et plantation). Ils sont ainsi devenus des jardiniers malins en apprenant à réutiliser des objets du quotidien !

jardinier02jardinier03jardinier04jardinier05

 

Lutte contre les déjections canines dans les lieux publics


Afin de lutter contre les déjections canines dans les lieux publics, la municipalité a installé dans le square de Montaignac, du mobilier spécifique pour le ramassage des déjections canines. Ce mobilier est composé d'une borne distribuant des sacs utilisés pour ramasser les déjections des chiens.
Vous êtes donc invité, cher détenteur de chiens, à faire bon usage de ce nouveau service, afin qu'il n'y ait plus de déjection sur les trottoirs et dans les parcs du bourg.

 

Semaine du développement durable


expo cpieA l'occasion de la semaine du développement durable, la commune a installé une exposition prêtée par le CPIE, au foyer rural, sur la biodiversité et la charte zéro pesticide dans laquelle s'est engagée la commune. Cette exposition a pour but de sensibiliser les habitants aux risques liés à l'utilisation des produits phytosanitaires, sur la santé et l'environnement, et aux techniques alternatives liées à l'entretien des espaces verts.

 

 

Journée de l'environnement


journee env01journee env02Cette année, pour sa journée de l'environnement la commune a organisé, le matin, une visite de l'exposition sur la charte zéro pesticide à Montaignac. Puis les participants sont partis en co-voiturage direction le battement d'ailes, centre agroécologique et culturel, à Cornil.
A midi, le repas a été pris au restaurant de l'association où le but du cuisinier est de faire découvrir de nouvelles façons de se régaler, avec des produits locaux.
S'en est suivie l'après-midi, une visite accompagnée du site où les participants ont pu admirer les jardins et serres du lieu, qui servent principalement à alimenter le restaurant en fruits et légumes.
Et ils ont également découvert des techniques du maraichage agroécologique, qui permettent une production élevée sur de petites surfaces, tout en préservant la nature.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site internet du battement d'ailes : www.lebattementdailes.org

Aide aux devoirs


L'école Aide aux devoirs

La mise en place de l'action « aide aux devoirs » à Montaignac Saint-Hippolyte a débuté en janvier 2016 dans le cadre d'une fiche action de l'Agenda 21.

L'aide aux devoirs se déroule à l'école sous la responsabilité de Véronique Frésillon, les lundi, mardi, jeudi, et vendredi soir de 16 h 30 à 17 h 30.

C'est grâce à un partenariat entre la Mairie et l'association Maitrise de la Langue et Aide Personnalisée « MLAP » d'Egletons, que l'aide aux devoirs a pu se mettre en place, dans le cadre d'une action « accompagnement à la scolarité et soutien à la parentalité ».

Les parents voulant bénéficier de ce service doivent donc s'acquitter d'une adhésion annuelle à l'association MLAP de 15 €, qui offre de plus des activités éducatives telles que la participation à des sorties en famille, des ateliers et des évènements thématiques.

L'inscription à l'aide aux devoirs implique une inscription à la garderie municipale pour des raisons de sécurité.

N'hésitez pas à inscrire votre enfant à l'aide aux devoirs, en vous adressant à la mairie au 05 55 27 61 42

L'association MLAP limite cette année scolaire à huit inscrits et propose à tous les bénévoles intéressés par une heure d'accompagnement (il n'est pas nécessaire d'être diplômé !) de se faire connaître à la mairie.

MLAP
 

 

La commune de Montaignac-Saint-Hippolyte signe la charte zéro pesticide dans nos villes et villages


Cliquer sur la vignette pour voir la photo en grand format
Zero pesticide

Jeudi 24 mars, à l'occasion de la semaine pour les alternatives aux pesticides, et dans le cadre de son Agenda 21, le maire de la commune de Montaignac Saint-Hippolyte, Daniel Vigouroux, a officialisé son engagement pris en 2011, en signant la charte régionale « Objectif : zéro pesticides dans nos villes et villages », en présence du CPIE, des agents communaux et de quelques élus. Ainsi la commune s'engage à renoncer progressivement à l'usage des pesticides. En ce qui concerne Montaignac Saint-Hippolyte, cela fait deux ans qu'il n'y a plus de traitement phytosanitaire dans la commune, sauf dans les cimetières, pour lesquels la directrice du CPIE, Florence Compain, projette de trouver des solutions, afin qu'à terme il n'y ait plus du tout de traitement chimique.

La municipalité s'engage également à former les agents techniques. Philippe Magne et Eric Siriex, les deux agents communaux de Montaignac Saint-Hippolyte, ont déjà suivi deux formations, la première sur l'utilisation des pesticides conformément à la législation certiphyto « Applicateur en collectivités territoriales » et « Applicateur opérationnel en collectivités territoriales », et la deuxième sur « les pratiques alternatives aux traitements phytosanitaires chimiques ».

Désormais, les principales missions de la municipalité sont d'assurer l'information sur cette opération et de communiquer auprès des habitants sur les techniques alternatives. Pour cela, elle sera aidée par ses partenaires, le CPIE de la Corrèze, la Fredon Limousin et Limousin Environnement. Ces associations s'engagent en effet à accompagner les collectivités, à coordonner et animer l'information auprès du public, et à promouvoir et valoriser la démarche des communes engagées.

Site zéro pesticide
 

Rencontres intergénérationnelles


Cliquer sur les vignettes pour voir les photos en grand format

La mise en place de rencontres intergénérationnelles a débuté récemment à l'école primaire de Montaignac-Saint-Hippolyte. Les vendredis après-midi du 4 mars au 1er avril, cinq à six personnes volontaires se sont rendus à la maternelle, pour transmettre leur savoir et partager un peu de leur temps, en jouant à des jeux de société avec les enfants.

C'est Patricia Millaud qui a initié ce projet. En effet, l'institutrice de cycle 1 voulait que par le biais de jeux de société, les élèves de maternelle puissent atteindre certains objectifs pédagogiques tels que : apprendre à respecter des règles et soutenir une attention prolongée ; réinvestir et développer les premières connaissances (nombres, formes et grandeurs, couleurs) ; développer le lexique. Et tout cela en apprenant à connaître les autres et à tisser des liens entre les générations, en jouant avec des personnes d'âges différents.

Cette action a pu voir le jour grâce à des parents, des grands-parents, et des retraités de la commune, qui se sont portés volontaires. En effet c'est avec enthousiasme qu'ils se rendent disponibles et viennent dans la classe de maternelle, afin de partager un peu de leur temps et faire découvrir des jeux de société aux élèves.

Ce projet rentre dans le cadre de l'Agenda 21 de la commune, dont l'une des fiches actions, porte sur « la faisabilité de rencontres intergénérationnelles ». Cette action a pour objectif global de favoriser la mixité sociale, dans un contexte où les liens entre les générations sont parfois distendus du fait de l'éloignement entre certains petits-enfants et leurs grands-parents.

D'autres rencontres intergénérationnelles devraient avoir lieu en mai et juin avec l'organisation de randonnées pédestres autour de l'école.

 

Samedi 16 décembre 2017

Visites : 33732 (18)

­