Ce site web utilise des cookies à des fins de statistiques. Votre navigateur peut être paramétré pour accepter, refuser les cookies au cas par cas ou bien les refuser systématiquement.

­
 
7 lots sont disponibles à la vente au prix de 15,70 € TTC le m².
Pour tout renseignement : mairie 05 55 27 61 42

La presse régionale en parle
(Cliquer sur les vignettes pour voir les photos en grand format)
La Montagne La Montagne L'Echo

 

 

La commune de Montaignac-Saint-Hippolyte est la seule du Limousin cette année à s'être engagée dans la démarche de labellisation EcoQuartier. Daniel Vigouroux, Maire, s'est vu remettre le diplôme le 2 décembre à Paris.

La remise des labels (site du Ministère du Logement, de l’Égalité des territoires et de la Ruralité)
Télécharger le dossier de presse complet (fichier pdf)
L'album photo de la cérémonie sur FlickR

Chroniques marsiennes

24 h de la vie de l'écoquartier du Bois de Mars en 2019

Par une belle journée de printemps, Mme Dupont ouvre les fenêtres de la maison que son mari et elle ont fait construire en 2016 dans l'écoquartier de Montaignac. Elle ne se lasse pas de contempler le Puy de Sancy qui est encore enneigé.

Les mélodies des oiseaux qui s'en donnent à coeur joie envahissent son salon. Il est temps de préparer son aîné pour l'accompagner à l'école, car ils feront le chemin à pied en poussant la poussette de la cadette. Le trajet ne leur prendra que 10 minutes en flânant, si son petit écolier ne cède pas à l'envie de jouer dans le square qui est sur le chemin de l'école.

Mme Dupont est en congé maternité et profitera, de retour de l'école, de la venue dans la salle des fêtes d'une animatrice du secteur enfance de la communauté de communes. Elle passera un très agréable moment avec sa fille, les assistantes maternelles de Montaignac et les tout-petits.

Puis, elle fera un petit crochet à l'épicerie et à la boulangerie, après avoir déposé à l'agence postale située à la mairie, un colis. Il faut qu'elle pense à demander à la secrétaire de mairie de réserver le livre qu'elle souhaite lire à la bibliothèque départementale et qui arrivera par la prochaine navette.

Son mari, qui travaille à la zone industrielle située à 5 km de Montaignac, pourra, ce soir, s'il n'est pas appelé pour une intervention en tant que pompier sur Montaignac ou les communes alentour, garder les enfants, le temps qu'elle se remette un peu à niveau sur la conversation anglaise. Les cours ont lieu à 18 h 30 dans la salle des fêtes avec une intervenante anglaise. Elle a hésité entre l'anglais et l'occitan, comme elle hésite encore entre s'inscrire au yoga ou à la gymnastique d'entretien, toujours à Montaignac.

Sa voisine, elle, a choisi de faire partie de la troupe du théâtre de Montaignac qui a fêté ses 40 ans en 2016. Elle va également s'entraîner toutes les semaines au tennis de table et assiste à l'atelier cuisine mensuel.

Ce soir, son mari ira s'entraîner au stade avec l'équipe de foot du village.

Ce week-end, ils amèneront les enfants au centre aqua-récréatif d'Egletons (à 10 mn en voiture). Ils seront prêts à tester cet été les plans d'eau aux alentours (Clergoux, Marcillac).

Le jardin a besoin d'un peu d'entretien, elle y travaillera cette après-midi pendant la sieste de sa fille, qu'elle lui fera faire dans son landau. L'eau qu'elle utilisera ce soir pour arroser, sera tirée de la citerne de récupération d'eaux de pluie enterrée que la commune a fournie gratuitement lors de la construction.

Il faut qu'elle pense également à faire découvrir le train à son fils et programme son premier voyage au départ de Montaignac. Elle ne sait pas encore s'ils iront à Tulle, Brive, Egletons ou Ussel. Après le jardin, elle trouvera certainement le temps de discuter avec des voisins et des petits dans l'espace jeux de l'écoquartier. Il sera vite l'heure de retourner à l'école chercher son grand. Il va sûrement lui reparler de l'inscrire au centre de loisirs de Montaignac les mercredis après-midi pour retrouver ses copains. Mais elle attend d'avoir repris le travail.

Ce soir, elle envisage d'aller au cinéma à Egletons. Elle demandera à ses parents qui habitent la commune de venir garder les enfants. Ses parents font partie du club des anciens qui se réunit tous les 15 jours pour jouer à des jeux de société et organise des voyages et des repas. Son père adore se relaxer à la pêche à l'étang de Gros à Saint-Hippolyte et surtout ramener truites, brochets ou carpes. L'automne venu, il troquera sa ligne contre un fusil de chasse, surtout pour se promener, car contrairement à ses collègues, il ramènera plus de champignons que de gibier.

 

 

Mardi 22 août 2017

Visites : 31078 (2)

­